Si les labels français de musiques de films ne peuvent pas être comparés à leurs homologues américains en terme de quantité, ils n'en accordent pas moins une grande attention à la qualité des éditions de leur catalogue. Petite visite guidée de trois albums prouvant les talents de mélodistes de nos musiciens made in France...

 

L'AfricainL'AFRICAIN - Georges Delerue - Universal Jazz/Emarcy

Stéphane Lerouge est le concepteur et réalisateur de la prolifique collection "Ecoutez le Cinéma" dédiée au cinéma français et à ses compositeurs. Bien que l'actuelle crise économique ait eu pour conséquence d'en réduire le nombre de sorties annuelles, les albums publiés invitent à ne pas bouder le plaisir d'audition qu'ils procurent, exemple fait de la ressortie en version intégrale et remasterisée à partir des bandes stéréo multi-pistes de L'AFRICAIN, jalon un peu oublié mais fort recommandable de la collaboration entre le réalisateur Philippe de Broca et le compositeur Georges Delerue. Enregistrée aux studios Abbey Road à Londres avec un orchestre imposant, la musique repose sur deux thèmes principaux: le premier, appelant le souflle de la grande aventure et déployant pour se faire des cuivres majestueux et le second, une mélodie romantique et mélancolique illustrant la relation tourmentée entre les deux protagonistes principaux interprétés par Philippe Noiret et Catherine Deneuve. A cela s'ajoutent quelques suspenses dissonants et pastiches de musique baroque typiques du compositeur natif de Roubaix... Mais le coeur même de L'AFRICAIN, c'est bel et bien son thème d'amour accrocheur et poignant que Georges Delerue varie à satiété tout au long de sa partition: version pour piano et cordes, pour piano seul (assuré par le discret mais talentueux Raymond Alessandrini), pour orchestre au grand complet et même en chanson hors film, témoignage du fort potentiel mélodique de cette composition. Au final, la musique de Georges Delerue se révèle d'une grande richesse orchestrale et l'album produit par Stéphane Lerouge lui rend enfin justice. En complément de programme, se trouve une "Suite de Broca" enregistrée avec le Bratislava Symphony Orchestra et construite autour de 4 films de la collaboration Delerue/de Broca: CARTOUCHE, LE DIABLE PAR LA QUEUE, LES CAPRICES DE MARIE et CHOUANS! Intelligemment conçue par Raymond Alessandrini qui en a également assuré les transitions et les soli de piano, cette pièce symphonique confirme la richesse mélodique que pouvait déployer Georges Delerue lorsqu'il était guidé par un cinéaste de talent et de confiance. En conclusion, un album à ne pas manquer lorsque l'on est de grande musique symphonique, genre dont Delerue fut l'un des plus brillants représentants du cinéma hexagonal.

 

a-vous-de-jouer-milordA VOUS DE JOUER MILORD - François de Roubaix - Music Box Records

En 1974, François de Roubaix est un compositeur quelque peu délaissé par le cinéma français qui lui préfère des musiciens plus "à la mode" tels que Georges Delerue ou Philippe Sarde. Mais qu'il travaille pour le grand ou le petit écran, comme c'est le cas pour la musique de cette série télévisée tombée dans les limbes des archives, cet artiste inventif et éclectique n'a jamais bradé sa forte créativité. C'est ainsi qu'il fut l'un des premiers artistes à explorer pour l'image le large éventail sonore offert par la musique électronique, alors avant-gardiste, allant jusqu'à quasiment inventer le concept de home studio. Les restrictions budgétaires ne furent jamais un problème, lui permettant de compenser le manque d'argent par une foultitude d'idées comme c'est le cas de ce A VOUS DE JOUER MILORD au thème principal entêtant repris en version vocalisée par le compositeur lui-même ou chantée par le groupe Martin Circus. A cela s'ajoutent quelques moments forts de tension dramatique, ce dernier aspect culminant dans "La Plongée des Titans" où François de Roubaix déploie des fastes d'inventivité à partir de ses claviers analogiques et parvient à emmener en quelques instants l'auditeur au plus fort des fonds sous-marins. Passionné de la mer et de ses mystères, le compositeur était tout à son affaire dès qu'il s'agissait de l'évoquer en musique. C'est donc un fort sympathique album que nous a offert le non moins sympathique jeune et prometteur label Music Box Records, créé par des passionnés pour des passionnés et plus largement pour les mélomanes électiques.

 

visit-to-a-chief-sonVISIT TO A CHIEF'S SON - Francis Lai - Music Box Records

L'une des partitions les plus obscures (car inconnue et/ou oubliée) de Francis Lai est ressortie en 2012 grâce aux bons soins du label Music Box Records. Avec VISIT TO A CHIEF'S SON, le célèbre mélodiste français, alors courtisé par Hollywood suite à son Oscar pour LOVE STORY, évoque l'Afrique de manière surprenante et bienvenue. Au lieu de déployer force percussions et cuivres grondants comme l'aurait fait n'importe lequel de ses confrères outre-Atlantique, il s'engage dans la voie de la musique électronique à tendance progressive, agrémentée d'une belle section de cordes, de bois et de quelques percussions. Cette modernité n'empêche pas les mélodies de s'exprimer et de flatter l'oreille tant le propos est maîtrisé, servi par les arrangements précis et virtuoses du fidèle et indispensable Christian Gaubert. Evocateur et accrocheur, d'une concision (33 minutes au compteur) synonyme de réelle créativité, voilà un album inattendu et surprenant que l'on aimerait voir paraître plus souvent dans nos chères contrées! Hautement recommandé...

 

 

 

 

Raphaël TCHELEBI