CdComme en timbres, il existe en musiques de films une espèce souterraine très peu connue du grand public: le collectionneur. Votre serviteur en a observé plusieurs pendant de longs mois et va donc tenter de vous brosser un portrait de ces spécimens aux us et coutumes très codifiés.

Pour prendre son objet préféré, le cd de musiques de films donc, le collectionneur se rend chez son disquaire préféré le plus tôt possible, afin d'être sûr de ne rater sous aucun prétexte l'objet tant convoité. Avec l'évolution technologique de ces dernières années, il commande aussi sur Internet, en se connectant pile à l'heure où le cd désiré est mis en ligne. Oui, parce que le cd en question est souvent une édition limitée et il considère par conséquent qu'il faut être connecté sur le champ pour ne pas le laisser passer. En outre, le collectionneur n'est pas un être très patient: il veut son cd, maintenant, rapidement, et s'il pouvait passer la main à travers l'écran de son ordinateur pour le prendre, il le ferait.

Une fois le cd reçu, le collectionneur le déballe soigneusement, méticuleusement, lentement pour n'abimer ni le cd, ni le livret souvent richement documenté (pour tout ce qui concerne les éditions des labels spécialisés) qui l'accompagne. Le cd est déballé ou partiellement déballé parfois car le collectionneur peut précieusement conserver le cellophane d'origine pour protéger au maximum le gentil petit cd.

emplilement cdsIl apparaît ensuite que le collectionneur se préoccupe plus de l'objet que du contenu de l'objet. Ne lui demandez pas ce qu'il pense de telle ou telle musique, surtout s'il s'agit d'une oeuvre ou d'une édition ancienne, car le plus souvent, il ne s'en souvient pas: il vous dira qu'il a tel ou tel travail de tel compositeur mais ne fait que très rarement part d'un avis détaillé et circonstancié. Par contre, il sera fier de vous faire part de ses derniers achats: il semble qu'il ait trouvé ainsi un moyen de briller en société. Il s'agit en effet d'un bon moyen pour impressionner son auditoire avide de ses bonnes paroles.

Bien évidemment, plus le collectionneur possède de cd de musiques de films, plus il est heureux mais plus il veut posséder de cd de musiques de films, notamment l'édition discographique la plus exhaustive, quitte à racheter plusieurs fois une même oeuvre. Son parcours est une histoire sans fin, même s'il n'aime pas forcément la musique de L'HISTOIRE SANS FIN...

Le collectionneur retrouve ses amis collectionneurs au rayon "musiques de films" des grandes enseignes de disques, à condition qu'elle ait un rayon digne de ce nom. Là, chacun dit ce qu'il a acheté, essaye aussi d'impressionner l'autre, en faisant par exemple part d'une trouvaille d'oeuvre rare. Le collectionneur parle aussi de sa collection sur les forums spécialisés: ne vous attendez pas à de grandes analyses; non, le collectionneur vous dit ce qu'il a, donne son avis sur le son de la dernière édition remasterisée d'une oeuvre par rapport à la précédente édition d'il y a 2 ans. Mais ne lui demandez surtout pas quelle est la structure de la musique, le parti pris du compositeur face aux images,... car là, vous risquez de le perturber.

cidiscEnfin, le collectionneur n'écoute pas forcément sur le moment les disques qu'il achète. Il attend parfois de nombreuses semaines, voire de nombreux mois avant de se consacrer à l'écoute de ses nouveaux cd. Il achète en quantité donc accumule et comme il a une vie dans le monde réel, comme tout un chacun, il ne peut pas se consacrer à sa chère collection comme il le souhaiterait. Cependant, cela ne l'empêche pas de continuer à acheter, à acheter et acheter encore. Une histoire sans fin on vous dit...

Voilà pour ce petit portrait du collectionneur de musiques de films! Cette étude synthétique vous permettra sans doute, chers amis lecteurs, de mieux appréhender cette espèce dont les réactions peuvent parfois vous sembler étranges. Parlez-leur sans crainte sans toutefois trop les lancer sur leur sujet préféré car là, vous risquez d'avoir du mal à vous dépétrer d'une conversation où vous risquez de vite perdre pied! Si leurs propos vous ennuient, ne les brusquez pas mais changez gentiment de sujet! Le collectionneur est la plupart du temps un être gentil, possédant un petit grain de folie souvent sympathique.

Et quoi qu'il en soit, vous aurez sans aucun doute compris qu'il s'agit d'un billet humoristique, la grande majorité des amateurs de musiques de films étant avant tout des cinéphiles et mélomanes avertis n'hésitant jamais à faire partager leur passion!

Raphaël TCHELEBI